j'y pense…


4 Commentaires

Mais pourquoi faut-il toujours qu’il faille falloir?

Falloir.

C’est quoi ce verbe qui ne se conjugue qu’à la troisième personne?

Bon. Si tu me connais, tu sais que j’aime bien le chiffre trois. Et alors? trois c’est trois, c’est pas troisième. Dans trois, il y a bien un, puis deux, et enfin, trois.

Alors un verbe refuse de s’accorder à moi, un verbe qui exprime une contrainte, une obligation posée par on ne sait qui et quand à laquelle je n’ai pas mon mot à dire, et bien je ne l’aime pas, moi, ce verbe.

Je le prends, ce verbe, je le regarde droit dans les yeux, puis je l’em……brasse et lui demande poliment d’aller voir ailleurs et de m’oublier.

Ce verbe, il ne faut pas qu’il… meeeerde! Pourquoi c’est si difficile de s’en débarrasser!

Lire la suite


Poster un commentaire

Deux ballades

À gauche..

des cornets de chips vides,
des emballages divers,
déchiquetés et abandonnés;

À droite…

des bouteilles de whisky, de vodka,
et des gobelets, beaucoup de gobelets,
dont certains contiennent encore un liquide jaunâtre dans lequel flotte quelque mégot.
Faire attention aux débris, bouteilles explosées.
Et cette odeur de bière…
Beurk.
Fait chier.

Plus loin…

Lire la suite


Poster un commentaire

Du Bien et du Mal

Les notions de Bien et de Mal ne m’ont-elles pas fait plus de mal que de bien?
Pourquoi donc se donner autant de mal pour faire le Bien?

Et puis y a-t-il vraiment tout le Bien dans le Bien et tout le Mal dans le Mal?

Choisir, encore!
Liberté de choix, libre arbitre, libre-pensée…
J’étais parti sur le Bien et le Mal, et me voici sur la Liberté.

Lire la suite