j'y pense…


3 Commentaires

Le Cully Jazz à Dom – Jour 9 – Partie 1

« Partie 1 », parce que la journée de samedi a été très riche et que, ce dimanche, j’ai très peu de temps à disposition. Je me contenterai donc de te raconter le concert de l’après-midi; ceux du soir feront l’objet d’un autre billet, demain. Et pis y aura aussi un article “épilogue” mardi. Après, je te fous la paix quelques jours.

Lire la suite


4 Commentaires

Le Cully Jazz à Dom – Jour 7

Au mois de janvier, lorsque j’ai consulté le programme du Cully Jazz et sélectionné les concerts auxquels je souhaitais assister, il y a eu – en gros- deux catégories:

  1. Ah ben oui, tiens, ça, je veux pas rater!
  2. C’est qui?

Dans cette catégorie, après consultation des vidéos et audios à disposition sur le net, il y avait deux sous-groupes:

  • Oh oui, oh oui, oh oui!
  • Ah oui… ah mais non… oh pis finalement oui, p’têt’ qu’en live, ça peut le faire.

Lire la suite


15 Commentaires

L’agression

C’était le soir. Je rentrais à la maison, marchant d’un pas énergique afin de conjurer le froid qui traversait mon épiderme insuffisamment protégé, la faute à un optimisme météorologique dont j’assume l’entière responsabilité. Par ailleurs, il était tard, il faisait sombre, l’idée de flâner ne m’avait pas effleuré, contrairement à certaines rentrées tardives et estivales.

Lire la suite


2 Commentaires

…bénir

(Suite et fin de l’article précédent)

C’était un matin, en me rendant au travail. Je venais de rire intérieurement à la pensée d’une situation vécue récemment. Voyant un oiseau posé sur le chemin devant moi, je me suis arrêté et lui ai souri en lui disant bonjour, doucement. Puis, lorsqu’il s’est envolé, j’ai repris ma marche. En amoureux du chiffre trois que je suis, m’est alors venue cette question: « Que pourrais-je ajouter à Rire et Sourire pour en faire un trio? » Et très vite, un troisième mot en ir a surgi: bénir.

Ma première réaction a été de m’exclamer intérieurement, avec un sens de la concision qui n’a d’égal que l’intensité dramatique du terme choisi : « Oulà… »

Lire la suite


Poster un commentaire

Exposition de Luc Tiercy : À VOIR !!!!

Bonjour!

Mon ami Luc Tiercy, sculpteur, expose chez lui, dans son atelier en plein air; une occasion unique de pouvoir contempler (et toucher!) un nombre très important de ses oeuvres, et de le rencontrer.

J’avais causé du bonhomme dans un article intitulé « Du marteau, du ciseau, et de la tendresse… » , paru sur cuk.ch lors d’une précédente expo.(lien).

Ci-après les pages du flyer cette exposition exceptionnelle (on peut cliquer sur chaque page pour l’agrandir), suivies d’un lien vers le document pdf à télécharger, imprimer, partager… :

Lire la suite


Poster un commentaire

Juste une fois…

Elle me regardait avec ses beaux yeux clairs, et, d’une voix qui se voulait douce et persuasive, m’a dit :

« Je respecte totalement que tu ne veuilles pas consommer ce genre de produit. Mais tu devrais essayer, juste une fois, histoire de connaître. Comme ça tu pourrais mieux me comprendre. Et puis, tu ne peux pas juger quelque chose que tu n’as jamais essayé, non? Juste une fois… »

C’était il y a plus de 30 ans. Elle était en galère, et je lui avait proposé de l’héberger quelques temps, en précisant qu’il était hors de question qu’elle fume autre chose que des produits en vente libre lorsqu’elle se trouvait chez moi. Et que c’était également valable pour ses potes.

Elle avait, je crois, respecté cette règle. Et ce jour-là, dans un louable effort pour m’inciter à « mieux la comprendre », elle me proposait de goûter un joint, une fois, comme ça, pour voir. « On peut aller le fumer dans le parc si tu ne veux pas faire ça chez toi! Et c’est moi qui te l’offre, bien sûr; tu n’auras rien à payer! »

J’ai refusé. Je l’ai remerciée pour sa proposition, qui partait d’un bon sentiment, mais j’ai clairement dit que ce refus était ferme et définitif, non négociable. Elle n’a pas insisté. Mais, simplement, elle a demandé pourquoi.

Lire la suite


4 Commentaires

Un langage d’un autre temps

Il y a deux expressions que j’entends encore
de temps en temps,
trop souvent;
et à chaque foi je suis surpris
que l’on puisse encore les utiliser
aujourd’hui, au XXIe siècle.

L’une:
« Il lui a fait un enfant. »
L’autre:
« Elle lui a donné un enfant. »

Et voilà que ces deux expressions
– qui, pour n’être que des « façons de parler », témoignent d’une façon de penser qui a la vie dure –
ces deux expressions donc, se sont rencontrées dans ma tête.
Comme ça, pour rien.
Et ça a fait du bruit.
Pas beau, le bruit…

Lire la suite


Poster un commentaire

Souvenirs de vacances

Pendant une semaine le Jura a été un monde, mon monde. Le seul que je percevais, celui que j’habitais, celui qui, peu à peu, s’est mis à m’habiter. Je devenais partie intégrante de ce paysage, je le respirait, il faisait partie de moi.

C’était bien.

En rentrant à Genève, depuis la fenêtre du train, le Jura est, progressivement, redevenu une montagne, là-bas.

Comme un seuil, comme un deuil.

Une question s’est alors imposée: Comment garder vivant en moi les bienfaits de cette semaine jurassienne?

J’avais pris soin de vivre intensément les dernières minutes passées dans ce paysage franc-montagnard, pour imprimer en moi ce silence, cette paix, cette beauté… afin qu’ils ne soient pas qu’un souvenir de vacances et que le Jura ne soit pas « juste une montagne »…

Lire la suite