le Blog à Dom


5 Commentaires

J’arrête de falloir

Il y a … trois ans (déjà!), j’ai partagé avec toi une réflexion sur le verbe falloir. Le titre de mon billet était: « Mais pourquoi faut-il toujours qu’il faille falloir? » (lien) Je prenais la résolution suivante (citation):

Cet après-midi, il fait beau. D’aucuns prétendraient sans vergogne que, avec un temps pareil, il faut sortir. Eh ben moi non. Je dis: je faus sortir. Je ne veux pas sortir pour une autre raison que parce que je le décide. Na. Et si le verbe falloir fait de la résistance, si l’Académie française veut m’empêcher de falloir, si mon correcteur orthographique me chie une pendule, si toi qui me lis tu trouves que j’exagère, et bien tant pis.
Je faudrai chaque fois que je voudrai.

Dernièrement, j’ai eu envie de faire un pas supplémentaire. Je t’explique:

Lire la suite