j'y pense…

Le Cully Jazz à Dom – Jour 1

5 Commentaires

Tu te souviens, hier, quand je te disais que ça serait bien?

Je ne m’étais pas trompé.

Pour la mise en bouche, je me suis rendu à 19h au Club. Le progamme nous apprend que cette scène « accueille des artistes issus des meilleures formations de jazz actuel et se hisse ainsi au rang de première plateforme dédiée à la relève du jazz européen dans un Festival. » (Présentation ici) J’y avais fait de belle découvertes l’année passée.

Pour ce premier concert, Le Club accueillait deux musiciens norvégiens: Tore Brunborg (sax) Steinar Raknes (contrebasse). J’ai particulièrement goûté le travail du contrebassiste, qui joue son instrument parfois comme d’une guitare, avec une main droite adoptant une position inhabituelle sur cet instrument; j’entends par là qu’il joue parfois en opposant le pouce et les doigts. Je ne me souviens pas avoir déjà vu ce type de jeu. Mais c’est vrai que je n’ai pas beaucoup d’expérience en la matière. J’ai trouvé cette vidéo, dans laquelle il a un jeu qui ressemble à ce que je l’ai vu faire hier. Sauf que là il chante aussi, ce qui ne faisait pas hier. Cela ne me le rend que plus intéressant! Et sur la page du site qui présente le duo, il y a un audio qui est sauf erreur le premier titre du concert d’hier soir. J’adore.

IMG_9575

À peine sorti de ce concert que je me suis précipité au Sweet Basile, lequel proposait LE concert que je ne voulais pas rater cette année, celui que j’attendais avec le plus d’impatience, celui du David Tixier Trio.

Peut-être te souviens-tu de cet autre trio, les Less Than Four, dont j’ai parlé sur cuk.ch. Je t’y racontais comment cette formation a réussi à me faire aimer un jazz que je croyais inaccessible pour moi. Je t’ai dit combien je leur dois tant tellement de choses, et même un peu plus. Malgré la dissolution de ce trio, je suis resté en contact avec ses membres, et ils continuent à me faire découvrir des univers musicaux qui font ma joie, mon plaisir, ma vibration, et même plus que ça, mais j’ai pas les mots. Or David Tixier était le pianiste et principal compositeur des Less Than Four.

Tout en continuant à explorer de multiples mondes sonores, David Tixier a eu envie de revenir à une formation classique et acoustique du jazz, le trio piano-contrebasse-batterie, sans effets ni amplification autre que celle nécessaire à une audition équilibrée. Hier soir, seule la contrebasse était légèrement amplifiée. Et c’était pas un luxe. Parce que la batteuse, elle a l’air de rien comme ça, mais qu’est-ce qu’elle envoie quand elle veut!

Ce qui est rigolo, c’est que, au moment où j’ai entendu pour la première fois David me parler de ce projet de trio accoustique, je venais de prendre conscience à quel point cette formation devenait pour moi la formation de référence, comme le quatuor à cordes était celle de mon violoniste de père. Il y a eu donc une connexion particulière entre moi et ce trio, c’est pourquoi je me réjouissais au-delà du raisonnable de les découvrir enfin.

« Au-delà du raisonnable », parce qu’il m’est arrivé par le passé de me réjouir tellement fort que j’en profitais pour idéaliser l’objet de la réjouissance, et parfois j’étais finalement déçu. Mais là, pas. Mais pas du tout.

Avec la batteuse Lada Obradovic et le contrebassiste Blaise Hommage, le David Tixier Trio nous a présenté hier un répertoire qui me fait un effet que j’apprécie tout particulièrement: tantôt je me sens chez moi dans un jazz fait de motifs et harmonies qui me sont familiers, tantôt je me perds complètement, que ce soit dans le rythme, dans l’harmonie, dans le rapport entre les accords et la mélodie; j’ai presque envie de dire que c’est pour moi une musique migratoire, mais de ces migrations qui se feraient en un clin d’oeil. Un instant je suis en terrain familier, et l’instant d’après je me retrouve à l’étranger et j’ai envie qu’on m’explique, me traduise, me laisse le temps de réécouter pour comprendre. Si tant est qu’il y ait à comprendre, hein, on peut aimer sans ça! Mais bon, moi, des fois, j’ai envie de comprendre; et cette compréhension, lorsqu’elle survient, m’apporte un supplément de plaisir, d’élargissement intérieur. Alors pourquoi se priver!

Le David Tixier Trio a participé à l’émission JazzZ, sur la RTS, (voir vidéo ici) au cours de laquelle un certain nombre de titres ont été interprétés en direct. Quatre de ces titres sont disponibles sur un CD, un « EP 4 titres » comme on dit, lequel est disponible à la vente sur le site de David. Ils sont également en écoute; le premier en intégralité, les autres seulement en extraits de 30 secondes.

IMG_9598

Ce trio prépare un vrai CD avec plus de titres, qu’ils vont enregistrer cet automne à New York. La sortie est prévue pour avril 2018. Je vais tout de suite me mettre une bonne couche de vernis à ongles (incolore) pour éviter de me les ronger trop vite!

À demain pour la suite!

5 réflexions sur “Le Cully Jazz à Dom – Jour 1

  1. Salut Dom’!

    Merci pour la video de Steinar Raknes.

    C’est dingue ce duo, et je crois bien qu’en fait, Steinar fait des barrés avec son pouce, comme on les fait avec l’index à la guitare. C’est tout à fait étonnant, et la basse devient en effet un instrument tout différent, pas seulement rythmique.

    J’ai cherché des albums de lui, sur Qobuz, rien, nada.

    Alors je suis allé sur Tidal, et là, il y en a 9!

    Down South.

    C’est étonnamment un album un peu Folk, il chante et c’est chouette.

    J'aime

    • Tu parles du pouce de la main gauche. Personnellement, j’ai souvent vu cette position utilisée par des contrebassistes de jazz. Regarde par exemple Avishai Cohen [ici, à 2:59](https://youtu.be/t1nMwSAqqVg?t=2m59s).
      Je parle moi de la main droite, qui travaille comme lorsqu’on fait des arpèges à la guitare, le pouce jouant les cordes basses et les autres doigts les cordes supérieures.

      J'aime

  2. Ah, et l’album Tangos ballads and more est, lui, vraiment jazz, et magnifique.

    Par contre, je n’aime pas du tout Skaidi. La voix de la chanteuse est pour moi très pénible.

    J'aime

  3. Steinar Raknes.
    Illustration complémentaire des jeux de cette main droite en action: « All I Really Want To Do ».

    David Tixier Trio.
    « Acidal » mérite d’être écouté (Final piano batterie …)
    « Yhw? ». Est en intégralité sur le site de Lada Obradovic* 😉
    « Blind and Deaf » en 30’… Frustré je suis!

    *Au Jazz Club de Grenoble début mars… Raté!

    J'aime

    • Merci Jean-Yves!

      Steinar Raknes.: Merci pour ce lien. J’avais découvert cette vidéo après publication. Je voulais l’ajouter et j’ai oublié. Alors grand merci! C’est en effet magnifique, et très clair en ce qui concerne cette technique particulière de jeu.

      David Tixier Trio.: Ils tournent beaucoup, et souvent en France (David est français). Donc surveille leur site, il y aura certainement bientôt une occasion!

      J'aime

Commentaire, partage, confrontation, grain de sel...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s